Interview Rémi Bonin, Responsable production Solidarité Sida

Depuis 5 ans maintenant, l’association Solidarité Sida utilise la solution SealStation développée par Agp Système afin de gérer au mieux les entrées du festival Solidays, d’éviter au maximum la fraude et de gagner en fluidité. Découvrez l’interview de Rémi Bonin, Responsable production au sein de cette association. Il nous raconte son expérience et les biens-faits des SealStations depuis qu’il les utilise.

remi bonin solidarite sida printemps solidaire sida association lutte

Pouvez-vous nous présenter votre parcours, ce que vous faites actuellement, vos missions ?

Je m’appelle Rémi Bonin, je suis responsable production chez Solidarité Sida et permanent de l’association depuis 2010.

Solidarité Sida est avant tout une association de lutte contre le sida, à la fois acteur de prévention, organisateur d’événements et partenaire d’associations communautaires à travers le monde, Solidarité Sida est une entité à multiples facettes qui se veut originale dans sa culture et ses principes d’action.

Le service production est composé de 4 personnes qui ont à charge l’organisation et la mise en œuvre de l’ensemble des initiatives évènementielles de la structure, depuis le brief jusqu’à la post-production. On gère aussi bien des aspects techniques, l’accompagnement des ressources humaines (permanents et volontaires), la réflexion des dispositifs d’accueil et la gestion des espaces notamment sur le festival Solidays : par exemple la question des transports du public, la gestion des flux sur le festival, les services, les questions logistiques et techniques, l’accueil des bénévoles …

Le 16 avril prochain vous lancez un appel aux candidats à la présidentielle avec « Printemps Solidaire », quel est le but ?

C’est une campagne de mobilisation de la jeunesse qui s’invite en musique à l’agenda politique, qui défend l’idée d’une France ouverte sur le monde et sur les autres et qui dit non à la tentation du repli.

Notre ambition : faire de la solidarité internationale un enjeu électoral.

En 1970, les pays économiquement avancés se sont engagés à allouer 0,7% de leurs richesses aux pays les plus pauvres.  50 ans après nous sommes bien loin du compte, surtout pour la France qui atteint péniblement 0,37%.

L’idée au travers de cette Manif Concert, est de rassembler un maximum de gens sur les Champs-Elysées afin de sensibiliser l’opinion publique et les pouvoirs publics sur ces questions de solidarité international et d’aide public au développement.

En espérant que le futur président de la République s’engage à tenir sa promesse de réévaluer la participation de la France à hauteur de 0,7%.

printemps solidaire solidarite sida manifestation lutte cancer association

Sous quelle forme se présente cet évènement ?

La campagne Printemps Solidaire prend la forme de plusieurs évènements. Le lancement s’est fait au Zenith de Paris le 1er février avec un meeting concert devant 6000 personnes. Plusieurs dizaines d’artistes engagés sont venus jouer pour inaugurer la campagne et nous avons eu aussi le plaisir d’accueillir des militants, artistes qui ont pris la parole pour défendre l’idée d’une plus grande solidarité Internationale comme Nicolas Hulot, Vincent Cespedes, ou encore Vincent Dedienne.

Ce dimanche 16 Avril, le Printemps Solidaire se jouera dans les rues de Paris avec la présence d’une trentaine d’artistes mobilisés au son de la musique électronique, du rock, hip-hop tel que The Avener, Patrice, FFF, Deluxe, Synapson, AllttA, Naâman, Naive New Beaters, Féfé et bien d’autres…
L’enjeu est de mobiliser un maximum de citoyens et de partager un moment de Solidarité en musique et que chacun s’engage à son niveau pour signer l’appel du Printemps Solidaire et rappeler la promesse de la France sur le 0,7%.

festival solidays solidarite sida bracelets fluidité efficacite

Vous organisez également chaque année le festival Solidays qui aura lieu du 23 au 25 juin prochain, en quoi consiste-il ? Quels sont pour vous les enjeux de ce festival ?

2017 marquera la 19ème édition du festival.

Solidays est avant tout un outil pour Solidarité Sida. Plus qu’un simple festival de musique, Solidays permet d’éveiller les consciences, d’ouvrir les esprits des gens. La mission première de ce festival est de sensibiliser les jeunes et les moins jeunes sur les plaisirs et les risques liés à la sexualité et aux maladies sexuellement transmissibles. Nous sommes avant tout acteurs de prévention.

L’autre enjeu est un enjeu économique car le festival a pour ambition chaque année de dégager un maximum des bénéfices pour aider ceux qui en ont besoin. On soutient financièrement des projets portés sur le terrain par nos associations partenaires qui sont au contact des malades et de leurs proches, en France et à l’étranger.

Nous ne sommes pas uniquement un bailleur, on accompagne aussi nos associations partenaires dans différents domaines, comme la recherche de financement, le développement des partenariats, la production d’évènements, le plaidoyer….

Quels moyens mettez-vous en place sur le festival pour interpeller les personnes ?

On a plusieurs dispositifs pour sensibiliser les festivaliers, par exemple le Village Solidarité qui accueille une centaine d’associations militantes sur des thématiques de santé, de développement durable ou encore de droits humains. L’idée est de proposer une vitrine aux associations telles qu’Oxfam, Greenpeace, ou bien encore les Petits Frères des pauvres et d’expliquer au public leur combat, leur mission, leurs engagements. Et pourquoi pas favoriser l’émergence de futures vocations militantes.

On peut aussi retrouver Le forum Café qui est le cœur militant de Solidays. On y programme des conférences, des débats, on y parle santé, d’altruisme. Les personnalités de tous les bords s’engagent et donnent de la voix.

Interpeller les festivaliers à Solidays c’est aussi au travers d’expositions et notamment SEX IN THE CITY qui est une expérience coquine et ludique qui traite des plaisirs et des risques liés à la sexualité. On y retrouve toute l’expertise Solidarité en matière de prévention et de sensibilisation auprès des jeunes publics et des moins jeunes.

La notion de plaisir est prédominante durant les 3 jours du festival et on fait tout pour que notre public s’y sente bien. Pour se sentir bien nous misons sur l’accueil du public, la qualité des espaces et des services que nous proposons sur les 28 ha du site, la scénographie en collaborant avec de nombreux collectifs et agences, l’offre faite sur la restauration et l’engagement de nos  3000 bénévoles qui font de ce festival une expérience unique.

Pouvez-vous nous présenter brièvement ce que sont les SealStations et pourquoi les utilisez-vous ?

La question serait plutôt : pourquoi ne les avons-nous pas utilisées avant ?

Avant, nous utilisions les bracelets tyveks en plastique que nous posions nous-mêmes à la main et qui étaient déchirables, duplicables, échangeables. On s’est rendu compte qu’il y avait énormément de litiges, d’intrusions, de fraude au niveau des entrées du festival Solidays.

On a donc cherché une solution pour pallier à tout cela et Agp nous a présenté un nouveau dispositif permettant de répondre à nos attentes : les SealStations et les bracelets thermocollés. Au-delà des aspects sécurité cela nous permettait aussi de bénéficier de bracelets plus qualitatifs en termes de créa visuels.

La première année n’a pas été simple, il a fallu s’adapter, comprendre le fonctionnement et nous n’avions pas forcément anticipé les incidences de passer d’une pose manuelle à une pose mécanisée. Les bénévoles aux entrées n’étaient pas tous à l’aise avec l’usage des SealStations et c’est vrai que nous avons accusé du temps d’attente là où nous voulions fluidifier le passage des festivaliers.

Avec le temps et l’expérience des années nous avons gagné en efficacité opérationnelle, en fluidité et on a mieux cerné les passages du public, les pics d’affluence, comment nous devions organiser les passes, et combien de SealStations étaient nécessaires.

Cela a considérablement changé le système de contrôle d’accès sur l’ensemble du site que ce soit sur la fouille, le douchage des billets et la prise en charge des publics : festivaliers, campeurs, bénévoles, invités.

Parallèlement à ça, cela nous a permis de mieux cerner les habitudes de nos publics et leur parcours sur le festival. Une fois les données recoupées entre les SealStations, les douchages de la billetterie, on pouvait savoir qui venait réellement les 3 jours du festival, quels étaient les pics d’affluence le jour de l’ouverture, le temps d’attente entre les entrées publiques et la fouille.

machine sealstations contrôle accès

 Combien de personnes sont mises en place pour assurer le bon déroulement des SealStations aux entrées du festival ?  

Nous avons 3 équipes qui sont principalement exposées sur le contrôle accès et qui utilisent les SealStations : le camping, les entrées publiques et les entrées techniques. Il doit y avoir une grosse cinquantaine de personnes qui travaillent juste pour la pose des bracelets en simultanée. Mais ce sont au global environ 180 personnes pour le camping, 150 personnes pour les entrées publiques, 45 personnes pour les entrées techniques qui se relaient sur les 3 jours du festival. Pour nous, la gestion du front de public est notre dispositif le plus important car c’est le 1er contact avec le festivalier. On se doit donc d’être le plus efficace pour améliorer la prise en charge et réduire les temps d’attente pour entrer sur Solidays.

Pourquoi avez-vous choisi Agp Système ?

Nous travaillons avec Agp Système depuis 2012.

En qualité de professionnel de l’accueil grand public sur les grands évènements sportifs et culturels Agp détient une expertise sur des problématiques de contrôle accès que nous avions à Solidays et il nous semblait extrêmement intéressant de pouvoir confronter nos problèmes avec eux.

Mais Agp Système et Solidarité Sida c’est avant tout des relations humaines, comme la majeure partie de nos partenaires et prestataires à Solidays. Agp ce sont des gens qui prennent le temps de comprendre les problématiques des clients, des usagers, qui prennent le temps de se poser, de se remettre en question, de nous remettre en question et de proposer des solutions qui correspondent à notre objectif : la qualité du service final proposé à l’usager.

Par ailleurs les partenaires qui font le choix de venir à Solidays et de travailler aux côtés de Solidarité Sida le font par conviction, celle de se sentir utile au côté d’une association militante. Les notions d’engagement et d’altruisme sont primordiales pour nous et Agp fait partie de cette grande chaîne de solidarité. Il est évident que ces types de relations sont assez rares dans le monde de l’évènementiel.

À savoir qu’en 2016, Solidays c’est 202 000 personnes (2ème festival de France). Nous faisons appel à des personnes qui savent gérer ce type de population, en l’occurrence ici Agp Système. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *